A/B testing : de quoi s’agit-il exactement ?

Vous disposez d’un site e-commerce et vous souhaitez faire de l’A/B testing ? Prenez quelques minutes pour en apprendre plus sur ce puissant outil marketing. Vous découvrirez dans cet article son fonctionnement, ses types et les technologies utilisées.

Comment fonctionne l’A/B testing ?

L’ab testing n’est pas un nouveau concept. Il existe depuis des centaines d’années dans de nombreux domaines : mathématique et médecine pour les essais cliniques. Son utilisation dans le marketing remonte en 1960 alors que l’A/B testing d’aujourd’hui, sur les sites web, existe depuis 1990.

Lire également : Quelle est l'utilité précise d'un chatbot GPT ?

Concernant son fonctionnement, l’A/B testinng est une notion consistant à comparer deux sites web. Le premier, considéré comme l’original, est titré A quand le second, une variation, B. Les deux plateformes sont proposées aux utilisateurs de manière aléatoire. Ensuite, une analyse statistique est lancée pour déterminer le site le plus performant en termes de conversion. En d’autres termes, il s’agit de déterminer la version du site permettant le plus de clics, d’abonnements et de commandes. Les données sont ensuite utilisées par un spécialiste du marketing direct pour définir la meilleure stratégie pour assurer le développement des affaires.

Quels sont les types d’A/B testing ?

Pour votre information, il existe plusieurs types d’A/B testing :

A lire également : Quelles sont les méthodes pour promouvoir son activité artisanale en 2023 ?

  • Le premier type, test A/B classique, est le plus simple et le plus commun. Il s’agit comme indiqué ci-dessus de présenter deux versions d’un site web aux visiteurs. Les deux sites sont accessibles via un même URL. Cependant, certains visiteurs vont utiliser la version originale tandis que d’autres la ou les variantes. En effet, il est tout à fait possible de comparer plus de deux sites.
  • Le deuxième type d’A/B testing utilise le concept de splits tests ou de tests par redirection. Cette méthode implique l’utilisation de plusieurs URL sur lesquels les utilisateurs atterriront de façon aléatoire. Cette solution convient aux entreprises ajoutant de nouvelles pages sur leurs serveurs. Concernant l’objectif, il s’agit de déterminer les pages permettant le plus de conversions.
  • Enfin, les tests multivariés ou tests MVT s’utilisent en cas de réalisation de plusieurs modifications sur une seule et même page web. Le test multivarié est un outil permettant de déterminer les combinaisons efficaces et à oublier.

A/B testing : pour quelles technologies ?

Lorsque l’A/B testing est évoqué, les pensées se tournent souvent vers les sites web. Pourtant, cette méthode s’applique aussi sur les applications mobiles Android ou Ios et sur le serveur. Pour le premier cas, l’installation d’une mise à jour est nécessaire, car il n’est pas possible de présenter deux versions de l’application. La mise à jour apporte des modifications permettant une comparaison avec l’ancienne version du programme. En ce qui concerne l’A/B testing tester du côté du serveur, une API est utilisée pour créer des campagnes et des variations. Ensuite, le concept est le même avec la comparaison de données et l’identification d’une stratégie plus efficace pour l’optimisation des résultats de vente, notamment.

About the author